Nos missions

QUATRE MISSIONS AU SERVICE D’UNE STRATÉGIE GLOBALE DE PRÉVENTION :

 

4 missions au service d'une stratégie globale de prévention

Avec le décret 2016-1908 du 27 décembre 2016 relatif à la « modernisation de la médecine du travail », les 4 missions légales du Service Interentreprises de Santé au Travail sont confortées et rééquilibrées :

  • action en entreprise,
  • conseil,
  • surveillance de l’état de santé,
  • traçabilité et veille sanitaire.

 

L’action en milieu de travail : une priorité de la Santé au Travail

Le médecin du travail en collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire participe à la politique de prévention des risques professionnels de l’entreprise en ce qui concerne notamment :

  • L’amélioration des conditions de vie et de travail dans l’entreprise ;
  • L’adaptation des postes, des techniques et des rythmes de travail à la physiologie humaine ;
  • La protection des salariés contre l’ensemble des nuisances, et notamment contre les risques d’accidents du travail ou d’utilisation des produits dangereux ;
  • L’hygiène générale de l’établissement ;
  • L’hygiène dans les services de restauration ;
  • La prévention de l’éducation sanitaire dans le cadre de l’établissement en rapport avec l’activité professionnelle ;

 

La visite d’entreprise effectuée par le médecin du travail et/ou des membres de l’équipe pluridisciplinaire du Service de Santé au travail est indispensable pour identifier et évaluer les risques. Grâce à cette connaissance, le médecin pourra assurer son rôle de conseiller auprès du chef d’entreprise et des salariés, en proposant des moyens de prévention et en adaptant le suivi médical aux risques spécifiques de l’entreprise.
Il est ainsi chargé d’établir et de mettre à jour une fiche d’entreprise, sur laquelle sont consignés notamment les risques professionnels et les effectifs de salariés exposés, ainsi que ses préconisations sur les dangers existants dans l’entreprise ou les contraintes liées à l’organisation du travail. Cette fiche est transmise à l’employeur, présentée aux délégués du personnel ou au CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail), consultable par les agents des services de prévention des CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé Au Travail), et tenue à disposition de l’Inspection du travail.

Le médecin du travail et l’équipe pluridisciplinaire peuvent être amenés à effectuer ou faire effectuer des prélèvements (de toxiques, de poussières de bois…) et des mesures (de bruit, de lumière…)

Un rapport de synthèse de la visite sera adressé à l’employeur, précisant, si besoin, les investigations ultérieures nécessaires pour approfondir les études de postes, de toxicologies, de métrologie (mesures de bruit, d’atmosphère,…).
Afin d’exercer ces missions, le médecin du travail a libre accès aux lieux de travail.
Le médecin du travail est tenu au secret médical mais également au secret du dispositif industriel et technique, et de la composition des produits employés ou fabriqués.